POMPÉI

http://www.bacchos.org/MFR/MFR1.htm

 

Maison de Marcus Fabius Rufus

Construite après la conquête de Sylla en s'appuyant sur les anciens remparts, cette immense demeure avait une vue splendide sur la mer depuis les fenêtres de sa façade extérieure, avec un grand jardin en contre-bas, avant d'atteindre le bord de mer tout proche. Un vrai petit palais. Pour bénéficier d'un tel emplacement privilégié, qui fait fi des règlements habituels de l'urbanisme, il fallait être de très haut rang, et selon quelques informations glanées, elle aurait appartenu un temps à la famille des Julii, c'est-à-dire de la famille de César ou Auguste.


Partie droite de la façade extérieure (des fouilles sont en cours dans l’ancien jardin).


Une maison s’appuyant sur l’ancien rempart de la cité.

On pense que cette maison fut vendue après le grand tremblement de terre en 62 à un affranchi ou un spéculateur qui a entrepris des travaux de restauration, la maison ayant été endommagée par le séisme, avec sans doute l'intention de la revendre après. Un sceau sigilllaire au nom de Marcus Fabius Rufus y a été découvert, ce qui a donné le nom de cette vaste domus. Si on connaît par des inscriptions sur des tombes les noms et familles « Fabius » ou « Rufus » à Pompéi, on n’a pas encore mis au jour un « Fabius Rufus », aussi l’hypothèse qu'il puisse s’agir d’une association d’affaires n’est pas exclue.

Lors de son dégagement et des premières fouilles réalisées au début des années 1970, seule une famille d’esclaves semblait occuper la maison, sans doute chargés de garder les lieux, quoi qu’il arrive ; deux corps moulés sont encore en place, là où ils ont été trouvés, rappelant la catastrophe qu’ont subie Pompéi et sa région en 79.


On peut apprécier l’épaisseur du dépôt de la coulée pyroplastique s’étant accumulé
avant que sa tête finisse par tomber quand la mort l’a figé pour l’éternité, et plus encore
sous son bras droit.


L’autre victime encore en place,
trouvée dans une petite pièce de service sans décoration.

Visite de quelques pièces : le cubiculum IIe style

Présentation
Cubiculum IIe style
Œcus d’Apollon

  1. Œcus d’Hercule
    Suite décorations 1
    Suite décorations 2
– Œcus de Narcisse,
 pinax des cubicula

– Plafond rouge, Amours divers
péristyles intérieurs, graffiti
Adeline fouille le jardin
de cette maison

 

 

Racine du site bacchos.org

Ecrire à Daimonax
(Supprimer le NO[@]SPAM dans l’adresse.)